La Revue des Ressources
Accueil du site > Restitutio > Domaine public > Wood and stones / Bois et pierres

Wood and stones / Bois et pierres 

lundi 18 novembre 2013, par John Cowper Powys (1872-1963), Régis Poulet (traduction)

John Cowper Powys est un écrivain gallois qui fut un romancier de grande envergure, un poète, un philosophe, auteur d’essais et d’une très importante correspondance.

Tourné vers des expériences radicales ancrées dans une très forte perception du cosmos, John Cowper Powys allie une grande intelligence et une sensibilité remarquable.


WOOD AND STONES

THE silent trees above my head
The silent pathway at my feet
Shame me when here I dare to tread
Accompanied by thoughts unmeet.

« Alas ! » they seem to say « have we
In speechless patience travailed long
Only at last to bring forth thee,
A creature void of speech or song ?

« Only in thee can Nature know
Herself, find utterance and a tongue
To tell her rapture and her woe,
And yet of her thou hast not sung.

Thy mind with trivial notions rife
Beholds the pomp of night and day,
The winds and clouds and seas at strife,
Uncaring, and hath naught to say. »

O Man, with destiny so great.
With years so few to make it good.
Such fooling in the eyes of fate
May well give speech to stones and wood !

Poems by John Cowper Powys, London, 1899, 123 p. (p 18).


BOIS ET PIERRES

Arbres sans voix dessus ma tête
Chemin muet dessous mes pieds
Accablez-moi quand je m’entête
A venir ici vétiller.

« Las ! » semblent-ils dire « avons-nous
patients et muets œuvré de fond
juste pour que tu naisses tout
vide de parole ou chanson ?

La Nature en toi seul connaît
Ce qu’elle est, trouve la voix pour
Dire son ivresse et ses plaies,
Mais rien sur elle en toi ne sourd.

Ton esprit plein de babillage
Boit la vaine pompe des jours
Incurieux des vents, des nuages,
Des flots en lutte, il reste court. »

Homme, à la grande destinée.
Au peu de temps pour le succès.
D’un tel sort avoir hérité
Ferait parler pierre et forêt !

Poems by John Cowper Powys, London, 1899, 123 p. (p 18).
traduction de Régis Poulet dédiée à Noel K. Thomas.

© la revue des ressources : Sauf mention particulière | SPIP | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | La Revue des Ressources sur facebook & twitter