La Revue des Ressources
Accueil du site > Idées > Biosystèmes critiques > Étant donné que l’homme est un animal

Étant donné que l’homme est un animal 

jeudi 2 avril 2015, par Jean-Hugues Berrou

Comment parler du rapport homme animal, quand les termes eux mêmes sont indécidables. Humains / animaux fait déjà plus honneur à la diversité des deux côtés. Derrida parlait quant à lui de "l’animot"…

Sans parti pris et sans alarmisme, ce film fait parler des humains. Un zootechnicien, une militante, un généticien, un historien, des éleveurs, un vétérinaire. Tous déclinent une idée très différente de ce qu’est un animal — tous à leur manière dessinent une représentation de l’autre, plus ou moins utile, sensible, proche ou lointain…

On verra comment la Chine se prépare à un élevage industriel où par comparaison, une ferme de 1000 vaches fait figure de petite maison dans la prairie. Où comment dans la banlieue de Dublin on élève des cochons en liberté — sans tout de même leur donner de petit nom. Et il est aussi question de l’expérimentation animale, des soins vétérinaires, de L214, d’un éleveur de yacks et de l’histoire des zoos…

Jean-Hughes Berrou



P.-S.

En logo une œuvre de Peter Vos (1975) intitulée Heart of Darkness.

© la revue des ressources : Sauf mention particulière | SPIP | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | La Revue des Ressources sur facebook & twitter