La Revue des Ressources
Accueil du site > Dossiers > André Laude > En traversant le pays des morts

En traversant le pays des morts 

dimanche 20 mai 2012

En juin 1995, à l’âge de 59 ans disparaissait le poète André Laude, mort de misère et de non reconnaissance. Avec lui s’éteignait une voix importante de la poésie contemporaine, une voix dénonciatrice, revendicatrice et cultivée. Voici un poème datant de 1994.

En traversant le pays des morts

en route vers Aden les terres d’Arthur Rimbaud.

Je suce mes doigts à cause de la soif

de la malaria, du cancer des os.

Je songe à la Bretagne,

aux femmes aux hautes coiffes.

Je songe aux piroguiers du fleuve Zaïre.

Je songe aux oiseaux bariolés d’Amazonie.

Je songe au sexe chaud de l’indienne

à la tombée de la nuit.

Je songe à une espèce de poème

déclamé par un fou de génie

qui ferait taire les perroquets verts.

© la revue des ressources : Sauf mention particulière | SPIP | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | La Revue des Ressources sur facebook & twitter