La Revue des Ressources
Accueil > Création > Poésie > Discours d’oiseaux/ 7 poèmes d’ombre

Discours d’oiseaux/ 7 poèmes d’ombre 

Tableaux en émail sur métal & poèmes

jeudi 11 juillet 2019, par Anne-Sophie Muziot, Lionel Marchetti

Discours d’oiseaux / 7 poèmes d’ombre

À l’orient de tout, à l’heure du soir
nous nous prosternerons vers le pur silence
 [1]
François Cheng

… /…

1.

Une nuit

Une nuit, je rêvais, je mourais
je rêvais que je mourais
(une nuit comme une autre)
et ta présence s’est effacée dans le mouvement des branches

Une nuit, je rêvais
je marchais à ta recherche

Les saisons
forment une boule
d’où se déverse mon ignorance.

.

.

2.

Le vent

Le vent est là, il nous disperse pour le grand partage

Un tourbillon

Considérer le vent, l’accueillir à bras ouverts

Un peu de moi dans le vent, un peu de moi avec le vent

Les prairies, les forêts, les montagnes et les océans

Oui, c’est cela
faire le grand tour, s’embraser

À l’angle de toutes destinées

Accepter, dès lors, la diversité des formes ; accepter que nous emportent les grands nuages.

.

.

3.

Le souffle

La droite et la gauche se divisent, découvrent une faille
— une passe ? —
et la faille s’ouvre, crie

Le silence qui sort d’ici, plus qu’une humeur est un mouvement

Mouvement d’eau, mouvements d’air

Un autre lieu

Du temps sur du temps, de la matière sur la matière se métamorphosant pour accueillir le paradoxe d’une chaleur immobile

L’espace révélé, en ces instants, attise une flamme

L’expérience — à quel type d’illusion appartient-elle — est-elle à chaque fois reliée à un fond identique qui lui insufflerait de quoi survivre
et revenir

Ou bien cette entrevue serait-elle la coïncidence, l’instant d’un éclair
avec le flux du monde ?

.

.

4.

Le feu et le chant

Une musique de bruits crépitants

Un feu
déposé sur la tête d’un animal rare.

.

.

5.

Le don

Discours d’oiseaux

Quelques fruits tombés
au-delà, déjà, de leur maturité

Sur le sol qui les accueille, une forme nouvelle

Cet abandon de la matière à la matière

Un état pour un autre état — la beauté vivante de la mort à l’œuvre (elle est là, toujours, à nos côtés) ; n’est-il pas illusoire de croire qu’elle ne se manifeste qu’à un moment précis et donné ?

À moins que le don, à cet instant
en cette coïncidence
et au-delà
soit notre capacité à voir le temps — le temps qui est là

Jusqu’ à s’y laisser glisser.

.

.

6.

Ombre vivante

Une ombre (dans la vitesse, derrière les arbres, de branche en branche)

Une ombre vivante

Et qui chante !

Et qui siffle !

Oblique et nu le ciel enfin bascule

Le ciel est un désert en mouvement d’où émerge une luminosité intense

Feu glacial, plissement savant des phénomènes

L’œil écoute, seul, ce qui du monde
vu d’en haut
plus que d’être une promesse est un devenir vertical

Sans cesse renouvelé.

&

7.

Rêve d’oiseaux

À l’Ouest la lumière,
d’un pas, prolonge le Ciel
comme le chemin
. [2]
Emmanuel Petit

En m’approchant de la lumière
un couple de visages s’échappe, tournoie
profite du vent pour rejoindre les hauteurs

La pensée — un pollen — se divise
et retombe

La pensée : mille visages

La pensée se rassemble
de nouveau se divise
puis disparaît.

P.-S.

Anne-Sophie Muziot : tableaux en émail sur métal ‐ 15 x 15 cm ; émail bijoutier et émail industriel sur acier.

Les 7 poèmes d’ombre, de Lionel Marchetti, mis en regard des 7 tableaux en émail de Anne-Sophie Muziot, ont été choisis comme autant de discours d’oiseaux et sont extraits d’un ouvrage en cours.

…/…

Moi et cette forme-oiseau à l’aile rapide, nous ne sommes plus qu’un,
ma pensée se fond à sa pensée, mon vouloir à son vouloir,
et nous ne faisons qu’un à des fins inconnues
 [3]

Notes

[1François Cheng, in échos du silence, paysage du Québec en mars, trente-cinq photographies de Patrick Le Bescont, CREAPHIS éditions, 2018, p. 30.

[2Emmanuel Petit, in Feu de bouquets.

[3Kathleen Raine, in Le premier jour, éd. Granit, 1980, traduit par François Xavier Jaujard, p. 29.

© la revue des ressources : Sauf mention particulière | SPIP | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | La Revue des Ressources sur facebook & twitter